sman

Liebe Leser
Sport-heute.ch schliesst seine Tore. Nach 11 Jahren möchte ich andere Projekte verwirklichen, auf Reisen gehen und das Leben endlich in vollen Zügen geniessen. Es waren 11 wundervolle Jahre mit Ihnen. Sport-heute.ch bleibt mindestens die nächsten Jahre als Bilderbuch noch bestehen. Doch jeder Abschied kann auch ein neuer Anfang sein. Nun ist es endgültig. Ich wünsche Ihnen eine weiterhin schöne Zeit. Ich danke Ihnen für die Lesertreue und Ihre ehrliche Begeisterung mit grosser Dankbarkeit. Danke, dass ich Sie 11 Jahre verwöhnen durfte.

Tschau und auf Wiedersehen.

Ihr
Marcel Krebs

Wer weiterhin mit mir und Sämi in Kontakt bleiben will, kann dies über meinen persönlichen Blog.
www.marcelkrebs.ch.

Dear Users
Sport-heute.ch closes its gates. After 11 years I would like to realize other projects, go on journeys and finally enjoy life to the fullest. There were 11 wonderful years with you. Sport-heute.ch will continue to exist as a picture book for at least the next few years. But every farewell can also be a new beginning. Now it is final. I wish you a good time. I would like to thank the readership and your honest enthusiasm with great gratitude. Thank you for spoiling you for 11 years.

Chess and goodbye.

you
Marcel Krebs

Anyone who wants to stay in touch with me and Sämi can do so through my personal blog.
www.marcelkrebs.ch.

 

 

Garder la situation sous contrôle !

Geschrieben von prb am .

PRB250915 0055 1008x670

A moins de 300 milles de l’arrivée, PRB, toujours en tête continue de creuser l’écart avec ses deux poursuivants. Au pointage de 14H, le duo de PRB compte 60 milles d’avance sur son concurrent direct, Banque Populaire et 118 milles sur Queguiner. L’arrivée est proche mais la délivrance, elle, se fait attendre.

Vincent et Seb ont passé Cabo Frio hier dans la soirée non sans être obligés de modifier leur route. « C’est un peu compliqué le Cabo Frio : une dépression thermique s’est créée au moment où nous sommes passés et nous n’avons pas pu faire la trajectoire que l’on voulait. La surprise, c’est que les modèles de prévision sont pas mal en décalage avec la réalité » raconte Seb ce matin. Mais si la ligne d’arrivée se rapproche, à bord du monocoque orange, l’heure n’est pas au relâchement, loin de là. La circulation très dense dans la zone exige une concentration et une vigilance sans faille à bord comme le raconte le co-skipper de PRB. « Il y a de nombreuses plateformes de forages, des cargos en attente, des hélicoptères : c’est très impressionnant, on a fait un peu de slalom. »

Au-delà du trafic, ce sont tout simplement, les derniers milles de cette transat qui vont donner du fil à retordre aux marins pour qui les dernières heures en mer s’annoncent cruciales. Pour Vincent et Seb, l’enjeu du jour est de taille : trouver le moment propice pour virer à droite. Une équation pas simple à résoudre quand on sait que les conditions à l’approche d’Itajai s’annoncent compliquées avec un vent mollissant et des ondées orageuses « on est très proche de la route, mais on a un empannage bien placé à faire et on sait que ça va mollir en arrivant vers Itajaí » explique Seb. Certes les milles d’avance que possèdent PRB sur ces deux adversaires sont un bonus appréciable mais la course n’est pas terminée. Banque Populaire et Groupe Queguiner sont à l’affut de la moindre erreur. L’enjeu véritable de ces dernières 24 heures en mer est donc pour les deux hommes de tête de garder la situation sous contrôle.

CLASSEMENT du 10/11/2015 à 14H :

1- PRB (Vincent Riou / SebCol) à 277,29 milles de l’arrivée

2- Banque Populaire VIII (Armel Le Cleac’h / Erwan Tabarly) à 60,53 milles

3- Queguiner – Leucémie Espoir (Yann Elies / Charlie Dalin) à 118,63 milles

4 - Le Souffle du Nord (Thomas Ruyant / Adrien Hardy) à 311,55 milles

5- Initiatives Cœur (Tanguy de Lamotte / Sam Davies) à 337,31 milles

Kommentar schreiben


Sicherheitscode
Aktualisieren