sman

Liebe Leser
Sport-heute.ch schliesst seine Tore. Nach 11 Jahren möchte ich andere Projekte verwirklichen, auf Reisen gehen und das Leben endlich in vollen Zügen geniessen. Es waren 11 wundervolle Jahre mit Ihnen. Sport-heute.ch bleibt mindestens die nächsten Jahre als Bilderbuch noch bestehen. Doch jeder Abschied kann auch ein neuer Anfang sein. Nun ist es endgültig. Ich wünsche Ihnen eine weiterhin schöne Zeit. Ich danke Ihnen für die Lesertreue und Ihre ehrliche Begeisterung mit grosser Dankbarkeit. Danke, dass ich Sie 11 Jahre verwöhnen durfte.

Tschau und auf Wiedersehen.

Ihr
Marcel Krebs

Wer weiterhin mit mir und Sämi in Kontakt bleiben will, kann dies über meinen persönlichen Blog.
www.marcelkrebs.ch.

Dear Users
Sport-heute.ch closes its gates. After 11 years I would like to realize other projects, go on journeys and finally enjoy life to the fullest. There were 11 wonderful years with you. Sport-heute.ch will continue to exist as a picture book for at least the next few years. But every farewell can also be a new beginning. Now it is final. I wish you a good time. I would like to thank the readership and your honest enthusiasm with great gratitude. Thank you for spoiling you for 11 years.

Chess and goodbye.

you
Marcel Krebs

Anyone who wants to stay in touch with me and Sämi can do so through my personal blog.
www.marcelkrebs.ch.

 

 

Fondre sur son adversaire !

Geschrieben von prb am .

ES 25092015 1045 1008x672 1

Crédits photos : B.Stichelbaut

Vincent pensait ne ressentir les premiers signes du Pot au Noir que demain matin. Finalement, dès ce début d’après-midi, les classements ont laissé planer le doute d’une arrivée plus rapide dans la zone de convergence intertropicale. Dès 13h, les vitesses de Banque Populaire VIII ont chuté à 7 -8 nœuds. PRB avait alors un peu plus de 30 milles de retard sur le leader. Vincent Riou et Seb Col ont continué eux de progresser rapidement et ont donc repris du terrain à leur adversaire. A 15h30, l’écart entre les deux monocoques avaient fondu comme neige au soleil. Moins de 8 milles les séparaient.

Depuis Banque Populaire a réussi à accélérer de nouveau et PRB ne devrait pas être épargné par les aléas du Pot au Noir (sa vitesse était de13 nœuds à 15h30) mais être deuxième de la course à l’entrée dans cette zone instable pourrait bien être un avantage. Les poursuivants pouvant légèrement ajuster leur route en fonction de l’avancement du premier. C’est ce qu’ont décidé de faire Vincent et Sébastien.

Le duo de PRB a choisi de glisser dans l’ouest du leader. Ces ajustements sont d’autant plus aisés qu’en ce début d’après-midi, les monocoques naviguaient à vu. « Nous sommes dans les nuages. On est dans le merdier. Nous voyons Banque Populaire à l’AIS. Seb les voyait tout à l’heure depuis le pont » commente Vincent Riou en ce début d’après-midi.

Amel Le Cleac’h et Erwan Tabarly qui ne cessaient ces dernières 48 heures de creuser leur avance sont sans nul doute sous pression. Ils ont à leurs trousses deux duos (Riou/Col et Eliès/Dalin) qui ne laisseront pas passer une occasion de sortir en tête du Pot au Noir. « Comme d’habitude, on va faire de notre mieux avec les conditions que l’on va avoir. Banque Populaire est un beau bateau avec de bon marins, ils ont des conditions favorables à leur monture. Mais pour les trois bateaux de tête, le Pot au Noir risque d’être un nouveau départ, il va y avoir un regroupement, il va falloir être habile, c’est une nouvelle course qui commence » raconte le skipper de PRB.

A bord du monocoque vendéen, on surveille donc les nuages mais aussi la mer. Les sargasses (immenses algues flottantes émanant de la mer éponyme) font depuis hier partie du paysage et gênent régulièrement la progression du monocoque vendéen. « Nous avons des arrêts fréquents parce que nous sommes entourés de sargasses. Il y a beaucoup d’algues autour du bateau. On ralentit le bateau, on remonte le safran, il doit également en avoir dans la quille, mais on ne peut rien y faire » décrit Vincent avant de rappeler qu’il reste encore 2 500 milles à parcourir avant de pouvoir mettre pied à terre à Itajai. « On est à mi-course, et il va se passer encore des choses. Ça va être une fin intéressante. Ça va être un beau match, c’est sympa ».

CLASSEMENT du 2/11/2015 à 16H :

1- Banque Populaire VIII (Armel Le Cleac’h / Erwan Tabarly)

2- PRB (Vincent Riou / SebCol ) à 7,56 milles

3- Queguiner – Leucémie Espoir (Yann Elies / Charlie Dalin ) à 27,17 milles

4 - Le Souffle du Nord (Thomas Ruyant / Adrien Hardy) à 376,68 milles

5 – Initiatives Cœur (Tanguy de Lamotte / Sam Davies) à 409,14 milles

Kommentar schreiben


Sicherheitscode
Aktualisieren

Kommentare   

0 #1 Valorie 2016-07-01 00:25
If you do not complete this vital step, you may end up facing criminal charges.
When you want to draw people together and stimulate conversation, this may be a great choice for your room.

A good rule of thumb is that you should leave your apartment home as you found
it.

My weblog - Home apartment (http://www.solaakin.com/: http://www.solaakin.com/entertainment/photos-from-tolu-toolz-onirus-bachelorette-party/)
Zitieren